Les brevets

Les brevets

Il existe différents brevets pour la pratique du parachutisme. Il y a 5 brevets principaux, les brevets A, BPA, B et C et D et des brevets de spécialités, les B1, B2, B3 et B4 et B5. Vous pouvez passer les brevets de spécialités en fonction de l'activité qui vous intéresse. Ils ouvrent aussi la voie à la compétition.

Toutes les méthodes d'enseignement se trouve dans la directive technique DT49 accessible sur le site de la fédération française de parachutisme.

Le brevet A - sauter seul

C'est le premier brevet à avoir, il apporte l'autonomie au parachutiste. Ce brevet peut s'obtenir après 15 sauts en chute. Il permet de sauter en solo, sans l'aide d'un moniteur et d'aller dans tous les centres agréés par la fédération. Il s'obtient peu de temps aprés une formation PAC ou traditionnelle.

Les compétences acquises sont :

  • le pliage de son parachute
  • Une bonne connaissance de son matériel, de son utilisation et des règles de sécurité
  • La maitrise de la chute libre à plat et du pilotage de la voile.
  • Une bonne intégration dans une séance de largage

Le brevet B - accès aux disciplines

Ce brevet peut s'obtenir après 30 sauts en chute. Il ouvre la porte aux brevets de spécialités.

Les compétences acquises sont :

  • La maîtrise d'une position autre qu'à plat
  • La maîtrise des 3 axes (loop avant arrière, tonnaux et 360)
  • Une dérive efficace
  • Un atterissage précis ou vent de travers

Le brevet B1 - précision d'atterissage et voltige

Ce brevet permet de s'initier aux techniques de précision d'attérissage et de voltige. Pour la partie précision, après un départ à 1000 mètre, il s'agit d'atteindre une marque de 3 cm au centre d'une cible en mousse. Nous disposons d'un carreau électronique permettant de mesurer la précision de l'impact. Pour la partie voltige, il s'agit d'effectuer une série de figures à la sortie de l'avion.

Le brevet B2 - vol relatif

C'est le brevet de vol relatif. Il permet de sauter avec d'autres personnes, en chute à plat, et de former une série de figures dans le ciel. Ce brevet permet de voir les copains en vol. 

Le brevet B3 - voile-contact

C'est le voile-contact. Voile ouverte, on s'approche des autres et on forme des figures.

Le brevet B4 et B4 intermédiaire (B4i) - free-fly

Ces brevet permettent la pratique du Free Fly.

Apparue dans les années 90, cette discipline du parachutisme regroupe toutes les positions de la chute libre. C’est une discipline qui offre des sensations particulières grâce à tous les repères en 3 dimensions qu’elle demande. Généralement les pratiquants volent dans des positions tête en bas, tête en haut, sur le dos, dans l’angle, sur le ventre etc…

Le brevet intermédiaire B4i permet la pratique de la chute tête en haut ainsi que les sauts de track (saut de dérive avec peu d'angle)

Le brevet B4 permet la pratique de la chute dans toutes les positions et les sauts de trace (dérive avec de l'angle)

Le brevet de parachutiste autonome (BPA) - L'autonomie totale

C'est l'age adulte du parachutiste. Il peut s'obtenir après 100 sauts. Il démontre la capacité à être autonome en séance de saut (équipement, vérification, embarquement, largage, posé dans une zone adaptée, pliage) permettant ainsi l'accès aux séances de pratique autonome (hors séance école) et permet d'embarquer une caméra pendant le saut et d'effectuer certains sauts spéciaux (haute altitude, saut de nuit...)

Il permet l'accès aux brevets C et/ou brevet D.
 

Le brevet C - La responsabilité

C'est le brevet de responsabilité : Il permet l'accès à des rôles tel que chef d'avion (capacité à assurer la sécurité du largage, y compris de parachutistes non BPA), vérificateur en salle de pliage, etc. ainsi que l'accès au monitorat et/ou à la formation de plieur-réparateur. Il permet également d'effectuer des sauts spéciaux (saut autre que d'avion, emport de matériel type fumigène, drapeau, etc.). Il peut s'obtenir après 200 sauts.

Le brevet B5 et B5 intermédiaire (B5i) - le pilotage sous voile

Créé dans l'année 2016 pour des questions de sécurité, ces brevets concernent le pilotage sous voile et la capacité à se poser en avec plus ou moins de survitesse. C'est le seul brevet de discipline qui nécessite le brevet C.

Il se décomposent en différents modules de sorte à permettre une acquisition progressive. L'obtention complète du B5i nécessite 850 sauts et le B5 nécessite 2300 sauts.

  • B5i, module 1: nécessite le BPA et 100 sauts minimum. Pour renforcer les compétences en pilotage sous voile.
  • B5i, module 2: nécessite le brevet C et 250 sauts. Pour apprendre à se poser en survitesse après un virage à 90°
  • B5i, module 3: nécessite le brevet C et 850 sauts. Pour apprendre à se poser en survitesse après un virage à 270°
  • B5: nécessite le brevet C et 2300 sauts.Donne accès à la pratique du pilotage sous voile y compris en compétition.

Le brevet D - Les démonstrations

Il s'obtient après 300 sauts minimum et permet d'effectuer des sauts de démonstration en présence d'un public ou plus généralement hors centre-école FFP.

Il n'est pas nécessaire d'être titulaire du brevet C pour passer le brevet D : il s'agit de deux compétences distinctes.